le Fort de Peccais
un fort "Vauban" perdu au milieu des étangs...

-----Le chemin traverse une plaine cultivée puis peu à peu s'aventure au coeur de la nature sauvage et des marécages... Soudain sa silhouette impressionnate surgit de l'eau...

-----Au XIVème siècle, de nombreux forts sont construits dans le pays pour le défendre des incursions mais également pour assurer la bonne administration des finances provenant des privilèges royaux, en particulier en matière de surveillance de la récolte et du commerce du sel dont découle la fructueuse gabelle.

-----De tous ces forts, autrefois postes militaires des agents royaux de la gabelle, il ne reste plus que les ruines du fort de Peccais, commandé vers 1560 par Mr de Montmorency, connétable de France.

-----Construit dés 1598, il se trouve au point de rencontre du canal du Bourgidou et du canal de Peccais à Sylvéréal. Dans une région soumise, dés 1560 aux troubles religieux, il assure un contrôle permanent sur les salines voisines et les canaux servant au transport du sel. Il rappelle les fortifications de Vauban mais celui-ci naîtra bien plus tard (1633-1707).

-----A partir de 1569, le fort passe successivement aux mains des calvinistes et de l'autorité royale jusqu'à la paix d'Alès signée en 1629. C'est peu après cette date qu'il est reconstruit, subissant peu de transformations au XVIIème siècle. Au cours de la première moitié du siècle suivant, le revêtement de l'ouvrage (primitivement en terre, partiellement revêtu et protégé par une fraise) est achevé.

-----Actuellement, il a été entouré d'un profond fossé dans le but de le préserver et d'éviter les accidents. les photos et vidéos de l'intèrieur ont été réalisées en 2008.

Photos © G.Rouviere - Tous droits Réservés
retour au sommaire